Ernesto 1972 – 1978

 
 
 
Le 21 juillet 1972, à Chantelle, dans le département de l’Allier, en France. Josefa Josefa et Ramon Ramon organisent une petite fête d’anniversaire pour les 4 ans de leur fils, Ernesto. Toute la petite smala family est réunie. Les tontons, les tatas, les tutus, les pépés, les mémés, les nanas, les nonos, les ninis, et le cousin Ki, aussi, agé de 3 ans. Comme cadeau d’anniversaire, Josefa Josefa et Ramon Ramon offre à Ernesto : TARZAN OF THE APES, la nouvelle et dernière bande dessinée que vient de faire paraître Burne Hogarth, après 22 années de silence dans sa production des aventures de Tarzan. Cet album, qui sera le dernier Tarzan de Burne Hogarth, revient sur l’origine de Tarzan.
 
 
Tarzan of the apes 1972
 
Ernesto a 4 ans. Il se tait depuis 5 mois. Il feuillette l’album. À la première image, il sent qu’il va trouver là-dedans deux ou trois réponses relatives aux questions qui l’ont agité depuis sa naissance → + → qui lui permettront peut-être, va savoir, de recouvrer l’usage de la parole. Voire : son désir. Le cousin Ki, assis à droite d’Ernesto, n’en pense pas moins, et, décide de découper le gâteau d’anniversaire, de le servir. Tout le monde est content. Il semble.
 
À la suite de quoi, entre 1972 et 1978, Ernesto étudie en silence et à fond : TARZAN OF THE APES.
 
Le 21 juillet 1978. Nouvelle petite fête pour le 10ème anniversaire d’Ernesto. Toute la petite smala family est à nouveau réunie. Cousin Ki est cette fois assis à gauche d’Ernesto. C’est lui qui va chercher le gâteau d’anniversaire dans la cuisine, et qui l’amène dehors, là, dans la cour, devant la maison, autour de la table où tout le monde est réuni. Il le dépose sur la table, et, à ce moment-là, Ernesto se lève et d’un coup comme ça ouvre la bouche et annonce à toute la petite family smala qu’il va leur lire un poème → fruit de ses longues études de TARZAN OF THE APES. Rappelons, oui, qu’Ernesto a gardé le silence depuis le 25 février 1972. Et que donc, là, aujourd’hui, il parle. À toute la famille. À toute la smala family réunie autour de la table il lit un des nombreux poèmes qu’il a écrit dans la compagnie de TARZAN OF THE APES entre 1972 et 1978.
 
Titre du poème :
TARZAN, ACTEUR ET PRODUCTEUR DE L’ESPECE.
 
Exergue :
le mot également : signifie : de manière égale
l’expression en même temps : signifie : simultanément
et, différemment : le mot différemment signifie qu’il n’est pas nécessaire d’aimer tous et chacun jusqu’à pouvoir en reprendre 5 fois de suite la langue de bœuf de ma grand-mère : c’est-à-dire : qu’il n’est pas nécessaire d’aimer la langue de bœuf de ma grand-mère : pour : pouvoir : vivre ensemble.
 
Poème :
Tarzan est le titre générique d’une expérience faite d’égalité et de simultanéité, avec parfois des morceaux de langue de bœuf dedans. Et. Dans cette expérience, l’important n’est pas de savoir si Tarzan est un être humain ou un animal, une femelle ou un mâle, une animale femelle ou un animal humain, un être humain mâle ou une être humaine animale, l’important : est de comprendre que Tarzan s’inscrit dans un enchaînement de production et de reproduction, de conservation et de continuation. Et, surtout, que TARZAN s’y inscrit avec la manière qui convient à TARZAN. C’est-à-dire. L’important est de comprendre que TARZAN est un être doué de la capacité de décision. Il peut décider, par exemple – disons que pour cet exemple Tarzan est une animale humaine femelle – et que Tarzan ici animale femelle décide de participer de la conservation ou de la reproduction de l’espèce animale humaine. Et : conséquemment : Tarzan animale femelle fait ce qu’il faut pour rencontrer Jane. Qui alors est un animal mâle. Et, qui, alors, souvent s’appelle Jean. Reprenons. Tarzan, animale femelle ayant décidé de participer de la conservation ou reproduction de l’espèce animale humaine, fait ce qu’il faut pour rencontrer une Jane ou un Jean qui lui ou elle aussi a décidé de participer à la conservation ou reproduction de l’espèce humaine animale. Et, alors : Tarzan, et Jane, ou : Tarzan, et Jean, font se qu’il faut pour reproduire l’espèce, c’est à dire : qu’ils baisent comme des dingos, ou alors très calmement, c’est possible, aussi, bien sûr, et, mais : en tout cas : ils baisent comme ils le souhaitent, on leur souhaite, et, l’animal mâle ne retire pas son sexe de l’intérieur du sexe de l’animale femelle au moment de jouir, c’est-à-dire : au moment d’éjaculer, c’est-à-dire : au moment d’émettre la partie substantielle mâle nécessaire à la reproduction ou conservation de l’espèce, et, d’éprouver, en même temps, cette sensation cool et sympa + électrique de l’orgasme qui vous active des trucs un peu partout, un peu partout, parfois, oh, quel pied, simultanément ET différemment, chez l’animale femelle ET chez l’animale mâle, bref : Tarzan, et Jane, ou, et Jean, baisent et jouissent et prennent on leur souhaite une fois encore du bon temps, et font ainsi ce qu’il faut pour participer du processus nécessaire à la reproduction ou conservation de l’espèce. TARZAN ACTRICE ET PRODUCTRICE DE L’ESPECE. Fin du poème.
 
Bon.
 
À la fin du poème, il y a comme un blanc de silence qui flotte autour du gâteau d’anniversaire. Et. Josefa Josefa et Ramon Ramon, les parents d’Ernesto, se lèvent à leur tour et comme s’ils ne formaient qu’un seul corps, obviously, et, comme s’il n’avait d’une seule voix, conséquemment, ils disent à leur gamin : écoute, Ernesto, tu es un garçon intelligent ? Tu viens de recouvrer la parole après 6 années de silence. C’est bien. Tu vas nous faire des petites études scientifiques maintenant. Oui ?
 
À ce moment-là, Ernesto regarde calmement ses parents. Un temps. Mais surtout → Ernesto se met en mode télépathie avec son cousin Ki. Qui. Est revenu s’asseoir à côté de lui, à la table d’anniversaire. Et, tous les 2, Ernesto et Ki, ont une conversation télépathique de laquelle il ressort qu’il va falloir la jouer fine et serrée. Dire ok. Ok pour la science. Mais. Mais rajouter une demande impossible à accepter ou alors s’ils acceptent ça peut commencer à devenir franchement intéressant.
 
Une fois la conversation télépathique terminée, Ernesto regarde à nouveau ses parents. Intensément, ouais. Et leur dit. Ok. Ok pour les études scientifiques. Ok. Il y a justement un programme à l’Université de Berkeley qui me semble intéressant : le SETI : Search for Extra-Terrestrial Intelligence : on pourrait traduire ça par : recherche d’une intelligence extraterrestre. Alors évidemment c’est un programme qui demande une présence sur un temps assez long. 10 ans, au minimum. Vous me payez le billet d’avion. Je me charge du reste. Je reviens dans 10 ans. J’aurai grandi. Vous aurez vieilli. On fera le point.
 
Josefa Josefa et Ramon Ramon (d’une seule voix) : tu veux dire qu’on se voit pas pendant 10 ans ?
 
Ernesto (une seule fois) : ouais, je veux dire ça.
 
Un temps.
 
Ok. Faisons ça.
 
Pendant ce temps, en Iran…
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
   
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
%d blogueurs aiment cette page :