Spinoza in China | 5 novembre 2011

 
 
 
Spinoza in China est également une œuvre d’art contemporain de Lu Yang, avec Ernesto, vivant, dedans. Titre : Anatomy of Rage.
 
 
 
Anatomy of Rage est un complexe de greffes. Anatomy of Rage est un réseau de greffes fait de greffes toutes greffées les unes sur les autres. Anatomy of Rage est la greffe d’un principe scientifique sur une croyance religieuse, elle-même greffée sur une vidéo arty 3D, elle-même greffée sur un complexe de greffes dessiné sur une feuille de papyrus. Anatomy of Rage est le mécanisme de la colère humaine greffée sur une divinité bouddhiste. Anatomy of Rage est l’expression de la compassion infinie de Bouddha greffée sur la colère humaine greffée sur l’envie greffée sur la dignité greffée sur l’arrogance, tout ça, greffé sur, voire, généré par : un calcul mathématique. Tout ça, greffé sur les limites de notre humanité, elle-même greffée sur les limites de notre capacité à la cruauté, elle-même greffée sur les limites de notre capacité à aimer, elle-même greffée sur un traité de biologie greffé sur un texte philosophique greffé sur un schéma médical, hyper détaillé, avec des recettes de cuisine palimpseste, et aussi des écrits poétiques et techniques explorant les implications les plus sombres et les plus lumineuses de la science et de la technologie moderne. Tout ça, greffé sur l’éternité des sensations, greffées, chaque sensation greffée sur l’éternité d’une émotion, chacune greffée sur les dernières avancées théoriques en matière de cartographie du cerveau.
 
 
 
C’est un complexe. Un réseau. C’est le lieu de la nature contradictoire-ou-pas d’une fureur et d’un amour tous les deux infinis. C’est mon cerveau. C’est dans mon cerveau. C’est le complexe amygdalien. C’est l’amygdale du cerveau. C’est le mécanisme par lequel le cerveau perçoit les émotions. C’est le mécanisme par lequel le cerveau exprime les émotions. C’est l’explication biologique de l’origine de la colère. C’est l’explication biologique de l’origine de la peur. C’est le premier signe de la colère atteignant le cerveau humain. C’est une information d’abord transmise à l’hypothalamus. C’est une série de processus qui déclenche une réaction en chaîne activant un maximum de structures dans le cerveau. C’est un complexe biologique fait d’activations et de structures. C’est la transformation des signaux nerveux en expressions visibles de la peur. C’est la transformation des signaux nerveux en expressions visibles de la colère. C’est un complexe biologique in process greffé sur la face d’un dieu courroucé contre la mort en action. C’est un complexe biologique in process greffé sur la face d’une divinité considérée comme une incarnation de l’amour. C’est un graphique 3D analysant, détaillant, décrivant, définissant et renseignant chaque partie du corps d’une divinité courroucée contre la mort en action ou considérée comme une incarnation de l’amour. Dans mon cerveau. C’est un complexe de sensations et d’émotions. Dans mon cerveau. C’est dans mon cerveau. C’est dans tous les cerveaux. C’est une zone de turbulence. C’est un réseau de sensations et d’émotions. C’est l’agitation biologique des sensations et des émotions lorsque tous les êtres vivants sont en zone de turbulences. C’est l’agitation biologique des sensations et des émotions lorsque tous les êtres vivants fréquentent et produisent leur démesure. C’est lorsque ma gentillesse et ma morale sont toutes fanées. Toutes pourries. Comme un vieil album de Mickey bien délavé avec des traces de sperme séché dessus. C’est l’accélération biologique des sensations et des émotions lorsque le bien et le mal règnent dans mon cerveau matérialiste. C’est l’accélération biologique des sensations et des émotions lorsque plus personne ne comprend rien à sa propre nature. C’est l’accélération biologique des sensations et des émotions lorsque plus personne ne comprend plus rien à la nature de quoi que ce soit. C’est dans mon cerveau. C’est dans tous les cerveaux. C’est une divinité courroucée qui doit vaincre tous les démons avec un feu d’amour. C’est une divinité courroucée qui doit détruire tous les êtres maléfiques avec un feu d’amour. C’est une divinité courroucée qui doit écraser toutes les créatures violentes du monde. Avec un feu d’amour. Dans mon cerveau. Une divinité courroucée qui ne doit laisser aucun démon vivant. Dans mon cerveau. C’est l’expression infinie de mon amour infini. C’est dans mon cerveau.
 
 
 
• 5 novembre 2011 • ce jour-là → est visible sur le visage d’ernesto → le visage de ahmad fahed → capitaine de police à taji → en irak → au nord de bagdad → il affirme → quatre bombes ont visé la maison de yassine issa daoud → chef de la milice sahwa → force supplétive de l’armée irakienne créée par le cheikh ahmed abou richa → financée → un temps par l’armée américaine → milice → anti-al-qaïda → quatre bombes ont causé la mort de trois personnes → dont la femme de yassine issa daoud → + → son frère → + → six blessés → yassine issa daoud → ne se trouvait pas à son domicile au moment de l’attentat.
 
 
 
C’est un complexe biologique par lequel je pense que la douceur est inefficace. C’est un complexe biologique par lequel je pense que la violence doit être défaite par une autre violence. C’est un complexe biologique raffiné. C’est un complexe biologique par lequel les calculs prennent la place de l’intuition.
 
 
 
Je vis dans la terreur des hypothèses. Il se passe quelque chose. Je pénètre à fond dans la vidéo de Lu Yang. Ou dans son crâne. Je ne sais pas. J’explore la rage. Est-ce la sienne ? Il se passe quelque chose.
 
 
 
• 5 novembe 2011 • ce jour-là → est visible sur le visage d’ernesto → le visage d’angélique debruyne → porte-parole du comité d’entreprise de sodimédical → fabricant de matériel médical de plancy-l’abbaye → dans l’aube → elle regrette → la justice n’est pas appliquée → on est toutes fières de ce combat pour garder nos emplois → mais à quoi cela sert de gagner si la justice n’est pas appliquée → depuis le 27 avril 2010 → date de l’annonce de la fermeture de l’entreprise de plancy-l’abbaye par le groupe austro-allemand lohmann et rauscher → les quarante-sept femmes → + → les cinq hommes → de sodimédical → ont engagé près de trente procédures devant les tribunaux pour conserver leur travail délocalisé en chine → chaque fois → en première instance ou en appel la justice leur a donné raison → dernière décision en date → la cour d’appel de reims refuse la liquidation → estimant que lohmann et rauscher asphyxie sa filiale sodimédical en la soumettant à la concurrence interne des usines chinoises → + → des usines tchèques → = → plan social et liquidation sont annulés → + → obligation sous astreinte financière de relocaliser la production → + → injonction de verser les salaires impayés pendant quatre mois → mais malgré ces victoires → rien ne se passe → on a bien reçu en août le solde des salaires impayés →mais à nouveau celui d’octobre n’a pas été versé →+ → nous n’avons plus de mutuelle → + → fin juin → malgré les ordonnances des prud’hommes → les employés sont sans salaire → + → sans travail → depuis le mois de mai → ils séquestrent le directeur → on voulait juste se faire entendre → en réponse le préfet est venu avec quarante hommes armés pour libérer le patron → on est tous au smic → ici → on a surmonté difficilement quatre mois sans salaire → mais moi je suis seule → si cela recommence → je ne m’en sortirai pas.
 
 
 
J’examine le visage d’un dieu. J’examine le visage d’une déesse. J’examine le visage d’une femme. J’examine le visage d’un homme. J’examine le visage d’une animale femelle. J’examine le visage d’un animal mâle. Je programme un nouveau logiciel pour radiographie de l’âme, qu’elle soit divine, humaine, ou animale. En même temps, je regarde une figurine en plastique que je sors de mon sac à dos et qui ressemble à Donald Duck en train de courir derrière un ballon. J’entre les coordonnées de la figurine en plastique dans le logiciel. Je ne prétends pas faire une critique ou une analyse hyper pointue du rapport des images 3D avec la mort. Je regarde le visage 3D de la figurine. Il est troublant à souhait comme dans un rêve où je reconnais la personne mais je sais que ce n’est pas elle. Je prie le visage 3D de la figurine. Je comprends pas. Je ressens très fort la miséricorde. Je comprends pas. Je ressens hyper fort la miséricorde et la compassion. Il se passe quelque chose. Vite. J’entre mes identifiants dans le logiciel. Objectif : prendre la place de la figurine 3D. Je sens que je me prépare pour une guerre. Je me sens assez bien préparé pour la violence. Je sens que mon corps est prêt à transporter un large spectre d’armes. J’entre dans le logiciel mes identifiants ²+n-1. Objectif : produire un corps qui n’apparaît plus sur les photos prises aux rayons X. Je me produis un nouveau corps à même d’utiliser tous les nouveaux modèles de toutes les nouvelles armes. Je n’apparais plus sur les images. C’est bon.
 
 
 
Chère Yameng. Je suis embarqué dans Anatomy of Rage. Est-ce que tu me reçois ? Je peux te montrer en détail chacune des armes que j’ai embarquées avec moi. Si tu veux. Si tu veux, tu peux me rejoindre et les prendre chacune dans chacune de tes mains. Je peux te montrer comment les utiliser. Si tu veux. Je règle tous les paramètres du logiciel. Si tu veux, je paramètre en écho ta vie réelle avec ma vie 3D. Il se passe quelque chose.
 
 
 
Les cadavres sont devant ou derrière les écrans mais jamais dedans, ça, c’est le passé. Aujourd’hui, si tu veux, je développe entre douceur et miséricorde un entraînement pour le combat. Il se passe quelque chose. Je paramètre en écho ma vie réelle à ta vie 3D. Si tu veux. Je perfectionne l’écho de la rage. Si tu veux. Je greffe l’écho de la rage sur l’écho de la violence. Je sens que ça prend. Je perfectionne la greffe de la miséricorde sur l’écho d’un amour. C’est possible. Je m’agite avec toi. Si tu veux. Est-ce que tu es là ? Il se passe quelque chose. Entre cons(v)er(s)vation mentale et dépense physique. Entre jouissance virtuelle et destruction de masse. Je. Maîtrise pas complètement la situation. Anatomy of Rage. Il se passe quelque chose. J’entre mes identifiants 3x/n-2. Ça répond pas. Est-ce que tu es là ? Tu es là ? Si tu es là, est-ce que tu peux reconfigurer s’il te plaît ?
 
 
 
• 5 novembre 2011 • ce jour-là → est visible sur le visage d’ernesto → le visage de victoria nuland → porte-parole du département d’état des états-unis d’amérique du nord → elle indique → les états-unis d’amérique du nord → applaudissent l’annonce → selon laquelle → le gouvernement de russie → + → le gouvernement de géorgie → sont parvenus à un compromis pour contrôler les échanges commerciaux entre leurs deux pays → elle félicite au passage la suisse → pour son aide remarquable dans cette affaire → l’offre de compromis → suisse → porte sur le contrôle des frontières → entre la géorgie et les territoires séparatistes d’ossétie du sud et d’abkhazie → dont l’indépendance a été reconnue par la russie après la guerre éclair qui l’a opposée à la géorgie en août 2008 → l’accord → prévoit un contrôle international → par une société privée → + → indépendante → l’accord → prévoit le contrôle de l’entrée → + → de la sortie → des biens commerciaux dans la région.
 
 
 
Je trace des lignes ici et là pour séparer les faits matériels de ceux que j’intègre aux images 3D de l’amygdale de mon cerveau. Je trace des lignes pour séparer les faits matériels de ceux que j’intègre aux images 3D dans la tête d’une série d’entités abstraites, non-animales, non-divines, non-humaines. Je maîtrise pas très bien la situation.
 
 
 
23h57. J’apparais à nouveau sur les écrans. 23h57. Je te vois également apparaître. On apparaît tous les deux en 3D. 23h57. J’aime la nature de ta conviction. 23h57. J’aime les éruptions de ta colère. Si tu veux. 23h57. J’aime ta douceur. Quand tu jouis. Comme tu aimes. 23h57. J’aime ton émotion non-animale. 23h57. J’aime ton émotion non-divine. 23h57. J’aime ton émotion non-humaine. 23h57. J’aime ton émotion 3D. Il se passe quelque chose.
 
 
 
• 5 novembre 2011 • ce jour-là → est visible sur le visage d’ernesto → le visage de silva manuel → présidente de la fondation du 27 mai → réclamant reconnaissance → + → indemnisation → suite à la tentative de putsch → le 27 mai 1977 → ayant causé plusieurs milliers de morts → en angola → elle dit → nous demandons la création d’une commission d’enquête → pour faire la lumière →
sur ce qui s’est réellement passé → le 27 mai 1977 → de sorte que les coupables → puissent être jugés → par les tribunaux → nous nous sommes battus pour ce pays → pendant la guerre d’indépendance contre le portugal → nous demandons à être indemnisés → par l’état → elle manifeste dans le centre de luanda → avec une centaine d’autres personnes → la marche → est rejointe par des manifestants → plus jeunes → qui protestent contre le président → jose eduardo dos santos → au pouvoir depuis 32 ans → la police → arrête les manifestants → + → envoie les chiens contre eux.
 
 
 
23h58. J’aime la forme féroce de ton visage dans la colère. J’aime ton cerveau. J’aime les contradictions inhérentes entre ta science de l’amour, ta religion de la guerre et ton art de la tendresse. J’aime les diagrammes scientifiques modernes tatoués sur tes paupières. J’aime les effets sentimentaux sur toi de l’imagerie 3D générée par ordi. Je t’aime en terrifiante. Je t’aime en Bodhisattva. J’aime tes dix mille mains et tes cinquante mille doigts. Je fais un focus sur chaque arme que tu tiens dans chacune de tes dix mille mains. J’aime tes jambes coupées. J’aime tes crânes humains remplis de sang. J’aime tous tes accessoires quand tu apparais quelques secondes dans des cadres cartouches numériques. J’aime ta voix digitalisée. J’aime quand tu m’expliques. J’aime quand tu écris mes nouvelles coordonnées à même les parois internes du nouveau logiciel. J’aime baiser avec toi un peu comme on joue dans Mortal Kombat. J’aime ce jeu numérique. J’aime ton crâne. J’aime voir ton amygdale dans ton crâne. J’aime voir ton amygdale palpiter doucement derrière la surface de ton visage. J’aime ton visage rougeoyant. J’aime ton visage tordu de rage. J’aime ton visage ouvert de plaisir. J’aime tes leçons de science inédite. J’aime quand tu m’expliques comment la colère se manifeste physiquement dans ton corps non-animal, non-divin, non-humain. J’aime ta peur. J’aime ta colère. J’aime ta rage. J’aime la greffe de ta colère sur ma peur. J’aime ta rage. J’aime l’approche clinique 3D de ta compréhension. J’aime ta religion physique de l’amour 3D. J’aime ta modélisation 3D de Vajrakilaya épousant la forme de tes lèvres. Je veux bien que tu m’expliques tout en 3D. Je veux que tu m’expliques en 3D l’anatomie physique d’une entité non-animale, non-divine, non-humaine.
 
 
 
J’ai pour seul but d’analyser la nature de l’être. Je suis une entité industrielle programmée pour la joie. J’aime les couleurs acidulées. J’aime la pulsation des images. Je confonds souvent couleur et pulsation. Je confonds toujours joie et débordement. Je sais qu’il y a de moins en moins de place pour réfléchir. Je suis réaliste et scientifique. Je mélange tous les schémas des cerveaux que j’ai en mémoire. Je t’assure de rester jusqu’à la fin. Je suis ok pour utiliser toute l’artillerie de l’animation 3D. J’allume tous les projecteurs. Je produis toute lumière 3D, numérique ou matérielle, dans le but exclusif de te satisfaire. Je te prépare des schémas détaillés. Je te communique immédiatement les diagrammes médicaux. Je te transmets les images précises. Je te transmets toutes les données. Je prépare une analyse rationnelle. Je ressens hyper fort toutes les sensations du logiciel, toutes les vibrations 3D, toute la chaleur de toutes tes humeurs, non-animales, non-divines, non-humaines. Je fuis un petit peu de partout. Je n’apparais plus sur les écrans. Il se passe quelque chose.
 
 
 
• 5 novembre 2011 • ce jour-là → est visible sur le visage d’ernesto → le visage de salmane ben abdel aziz → gouverneur de riyad → prince de soixante-seize ans → il vient d’être nommé samedi par décret royal → ministre de la défense de l’arabie saoudite → il succède au prince sultan → mort le 22 octobre aux états-unis d’amérique du nord → des suites d’une longue maladie → le prince sattam ben abdel aziz devient gouverneur de riyad en remplacement du nouveau ministre de la défense → le roi abdallah ben abdelaziz al-saouda → quatre-vingt-sept ans → a par ailleurs déjà promu le ministre de l’intérieur → le prince nayef ben abdel aziz → soixante-dix-huit ans → nouveau prince héritier du royaume en remplacement du prince sultan → le prince khaled ben sultan → fils du prince héritier défunt → + → ancien adjoint au ministre de la défense → est nommé vice-ministre de la défense → en même temps que ces nominations → le roi abdallah ben abdelaziz al-saouda → quatre-vingt-sept ans → signe une série de décrets restructurant plusieurs organismes officiels → incluant une séparation entre la défense et l’aviation civile → deux secteurs qu’avait chapeautés pendant des décennies le prince héritier défunt → le nouveau prince héritier est également désigné vice-président du conseil national de sécurité → + →président du conseil supérieur des affaires islamiques → par ailleurs → l’arabie saoudite → premier exportateur mondial de brut → + → l’arabie saoudite → soucieuse de sa sécurité dans un contexte d’instabilité régionale → + → l’arabie saoudite → client traditionnel des industries de l’armement occidentales → en particulier des industries de l’armement → des états-unis d’amérique du nord → l’arabie saoudite → est actuellement en cours de finalisation d’un contrat d’armement → d’un montant d’environ 60 milliards de dollars avec → les états-unis d’amérique du nord → ce contrat → s’il est conclu → deviendra le plus important de l’histoire → des états-unis d’amérique du nord → ce contrat → s’il est conclu → prévoit la vente de 84 chasseurs-bombardiers → f-15 → + → 178 hélicoptères d’attaque → + → 12 hélicoptères légers d’entraînement → md-530f → livraison → échelonnée sur 15 à 20 ans .
 
 
 
23h59. J’accroche au-dessus du lit de la chambre 2125 du Furun Hotel Dongsi les souvenirs que j’ai de toi en fonction de leurs données thermiques et des correspondances avec la mémoire des déformations de nos visages. Au moment de jouir. Je me sens comme en apesanteur dans une réalité 3D exclusivement thermique. Je progresse d’image 3D en image 3D. Je sens dans la chambre la présence de ton corps. Je sens que les parties les plus froides de ton corps disparaissent dans le fond de mon âme ou quelque chose comme ça. J’observe les changements thermiques des parties de mon corps en fonction de tes émotions telles que je les reçois. J’observe tous les changements thermiques des parties de ton corps en fonction de mes émotions telles que je les émets. J’éprouve les changements thermiques en 3D. J’alimente tout ce que je peux en 3D dans le but exclusif de te satisfaire. Je te donne rendez-vous dans une minute au Sea Love. J’espère que tu pourras venir.
 
 
 
Ernesto.
 
 
 
 
 
 
 

… jour suivant →


 
 
 
 
 
 
 
couverture_Spinoza in China_pour impression 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Publicités
Tagué
%d blogueurs aiment cette page :